VIH/SIDA/IST

hépatites

homophobie

santé sexuelle


APPELER


ÉCRIRE


CHATTER

La charge virale

26/07/2019

La charge virale désigne la quantité de virus présent dans le sang et les sécrétions sexuelles.

Mesurer la charge virale sert avant tout à choisir quelle association d’antirétroviraux (ARV) mettre en place, mais aussi à suivre l’efficacité d’un traitement ARV. Cette mesure est également importante après toute modification ou optimisation récente du traitement avec l’accord du médecin.

L’objectif des traitements contre le VIH est d’obtenir puis de maintenir une charge virale plasmatique (CV) indétectable soit inférieure à 50 copies/ml.

Avoir une charge virale indétectable permet de :

  • Maximiser la restauration immunitaire,
  • Minimaliser le risque de sélection de virus résistants,
  • Réduire les maladies associées à l’infection à VIH.

Cela permet aussi d’empêcher la transmission du virus : indétectable = intransmissible dans une démarche où le traitement est aussi une prévention de la transmission du VIH (TasP = Treatment as prevention).

Aujourd’hui, il est recommandé d’instaurer un traitement antirétroviral à toute personne vivant avec le VIH, quel que soit le nombre de CD4.

Source : Prise en charge médicale des PVVIH – Recommandations du groupe d’experts – 2018

Partager cet article : 

RUBRIQUES