info printer
Invirase ® + Kivexa ®
24/02/2011

L’association INVIRASE ® boosté au NORVIR ® et KIVEXA ® fait partie des combinaisons recommandées en première ligne de traitement, en particulier lorsque la charge virale est élevée (> 100 000 copies/ml).

Composition et posologie

INVIRASE ® (Saquinavir) est une anti-protéase de première génération, dont la nouvelle formulation en comprimés à 500 mg a permis d’en élargir l’usage, en raison de la réduction du nombre de comprimés par rapport à l’ancien dosage. La FORTOVASE ®, une forme d’INVIRASE ®, a été retirée du marché. INVIRASE ® se prend boosté au NORVIR 100 ®, soit à raison de 2 cp d’INVIRASE 500 ® avec 1 capsule de NORVIR 100 ® matin et soir, avec un repas, soit à raison de 3 comprimés boosté à 1 comprimé de Norvir une fois par jour. KIVEXA ® (Lamivudine + Abacavir) se prend à raison d’1 cp par jour.

Contraintes alimentaires

INVIRASE ® et NORVIR ® se prennent avec un repas. KIVEXA ® peut être pris indifféremment pendant ou hors des repas.

Avantages

INVIRASE /r ® + KIVEXA ® se prend soit en 1 prise, soit en 2 prises quotidiennes, et reste un traitement raisonnable en terme de nombre de comprimés. Composé d’1 anti-protéase et de 2 inhibiteurs de la transcriptase inverse, il permet, notamment en première ligne, une baisse rapide de la charge virale. KIVEXA ® est peu impliqué dans les troubles métaboliques. Il est bien supporté chez les personnes n’ayant pas d’allergie à l’Abacavir (cf Effets indésirables).

Inconvénients

Comme pour toutes les anti-protéases boostées, les interactions médicamenteuses sont nombreuses avec INVIRASE ®. L’avis du médecin ou du pharmacien est donc essentiel en cas de traitement associé.

Principaux effets indésirables

Du KIVEXA ® :

- Risques d’allergie à l’Abacavir. Cependant la recherche du HLA-B5701 permet de réduire ce risque de manière importante. Le Kivexa est prescrit uniquement si la recherche du HLA-B5701 (obligatoire) est négative.
- Elévation possible des transaminases

D’INVIRASE ® :

- Diarrhées, nausées, vomissements, douleurs abdominales, modérés et qui disparaissent habituellement au bout de quelques semaines
- Éruptions cutanées, rares mais sévères, nécessitant un avis médical immédiat
- Élévation des graisses dans le sang (cholestérol, triglycérides)
- Élévation du sucre dans le sang (pouvant conduire au diabète)
- Lipodystrophies : modification de la répartition des graisses dans le corps, avec, notamment, risque d’accumulation au niveau du ventre, du cou, des seins (chez la femme)
- Toxicité hépatique (élévation des transaminases)