info printer
CROI 2013 : l’hépatite C en force
6/03/2013

Sans doute en raison du grand nombre de molécules en cours de développement et du nombre de coïnfections VIH-VHC, la CROI 2013 a accordé cette année une grande place à l’hépatite C.

Sans doute aussi parce que de nouveaux traitements se passant de l’interféron créent une forte attente dans le milieu médical et chez les patients porteurs du génotype 1. Or certains schémas de traitements se dessinent avec toujours l’interféron et son lot d’effets indésirables.

Le professeur Gilles Pialoux, dans un article publié sur vih.org, s’interroge sur la gestion de cette attente des molécules anti-VHC à venir sans interféron. Et pose une question d’ordre stratégique et éthique : « est-ce que la gestion de l’attente des molécules anti-VHC à venir n’est pas à encadrer médicalement avec des recommandations spécifiques ? ».

- Pour en savoir plus, lire sur vih.org l’article du professeur Gilles Pialoux : « Hépatite C : Nouvelles molécules, nouveaux concepts, nouvelles stratégies, nouveau paradigme, nouvelles attentes, nouvelles déceptions ? »