info printer
La capote a craqué
12/02/2012

La capote a craqué, elle a glissé ou bien vous l’avez oubliée. C’est une situation d’urgence reconnue comme telle à l’hôpital.

Si votre partenaire est séronégatif-ve, il/elle doit se rendre le plus tôt possible après le risque, dans les 4 à 6 heures et au plus tard dans les 48 heures, au service des urgences de l’hôpital le plus proche. A l’accueil, insistez, si nécessaire, sur le caractère urgent de la situation.

Il existe un traitement d’urgence, appelé aussi traitement post-exposition au VIH (TPE). Commencé très rapidement après une prise de risque, il vise à détruire le VIH avant qu’il ne se développe dans l’organisme, et donc à réduire le risque de transmission.

Si vous le pouvez, accompagnez votre partenaire aux Urgences, afin de faciliter l’évaluation du risque par le médecin qui décidera d’une éventuelle mise sous traitement, notamment en fonction de votre charge virale.

Le traitement associe 2 ou 3 antirétroviraux. Il dure 4 semaines et il est indispensable que la personne exposée au VIH le suive pendant toute cette durée pour obtenir la plus grande efficacité. Comme tout traitement antirétroviral, surtout au début, il peut provoquer des effets indésirables.

Le traitement est gratuit et sans avance de frais. Néanmoins, les consultations et examens liés au TPE sont remboursés selon les modalités classiques (Sécurité sociale, CMU, AME et mutuelle).

Si aucun traitement n’est proposé, le médecin dira s’il est quand même utile de faire un test de dépistage, à quel moment, et quelle prévention adopter en attendant le résultat.

24 heures sur 24, Sida Info Service peut vous proposer par téléphone (0 800 840 800) ou sur le LiveChat, une orientation adaptée vers un service d’urgences ou un service de maladies infectieuses.

S’il existe un risque de grossesse non désirée, il ne faut pas oublier la contraception d’urgence, qui doit être prise le plus rapidement possible.