info printer
2. Mon médecin généraliste
19/10/2007

La réforme de l’assurance maladie instaure le parcours de soins coordonné par le médecin traitant. Celui-ci est préférentiellement un médecin généraliste dont le rôle est de : - suivre l’ensemble des pathologies, - orienter vers les spécialistes en cas de besoin, - et faire la synthèse du dossier médical.

Les soins relatifs à l’infection par le VIH sont pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale. C’est également le médecin traitant qui va établir le protocole fixant les prestations qui entrent dans le 100 %.

Même si on n’a pas de problème de santé en dehors du VIH, il est important d’avoir un médecin traitant qu’on connaît, qui nous connaît, qui soit au courant du suivi spécialisé en cours, qui connaisse les médicaments qu’on prend. Les médecins hospitaliers ne sont pas toujours très disponibles, et s’ils sont très compétents dans le domaine du VIH, ils n’ont pas les compétences pour tout prendre en charge.

En cas de problème de santé, un généraliste sera beaucoup plus à même de régler l’urgence, de replacer la question dans le contexte général (y compris celui du VIH), et de fixer les démarches de suivi.