info printer
Eviplera ®
1er/02/2018

Eviplera® 200 mg/25 mg/245 mg, comprimés pelliculés.

Chaque comprimé d’Eviplera® contient :

- 200 mg d’emtricitabine, équivalent d’EMTRIVA®, c’est un inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse,
- 25 mg de rilpivirine, équivalent d’Edurant®, c’est un inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse,
- et 245 mg de ténofovir, équivalent de Viread, c’est un inhibiteur nucléotidique de la transcriptase inverse.

Disponible depuis novembre 2011.

Posologie habituelle

Un comprimé une fois par jour.

Le comprimé pelliculé ne doit pas être croqué ni écrasé car cela peut avoir des conséquences sur son absorption.

Contraintes alimentaires

EVIPLERA ® doit être pris au cours d’un repas.

Indication

EVIPLERA ® est indiqué pour le traitement du patient adulte infecté par le VIH-1, naïf de tout traitement antirétroviral, et présentant une charge virale ≤ 100 000 copies/ml d’ARN VIH-1.

Oubli

- Si un patient oublie de prendre une dose d’EVIPLERA® et s’en aperçoit dans les 12 heures suivant l’heure de prise habituelle, il doit prendre EVIPLERA® dès que possible, avec un repas, puis poursuivre le traitement selon son horaire de prise habituel.

- Si un patient oublie de prendre une dose d’EVIPLERA® et s’en aperçoit plus de 12 heures après, le patient ne doit pas prendre la dose oubliée mais simplement reprendre son traitement à la prise suivante selon son horaire habituel.

Vomissements

- Si un patient vomit dans les 4 heures suivant la prise d’EVIPLERA®, il doit prendre un autre comprimé EVIPLERA® avec un repas.

- Si le patient vomit plus de 4 heures après la prise d’EVIPLERA®, il est inutile qu’il prenne une autre dose d’EVIPLERA® avant l’heure habituelle de la prochaine prise.

Précautions d’utilisation

Insuffisance rénale

- Insuffisance rénale légère : Eviplera® devra être utilisé uniquement si les bénéfices du traitement dépassent les risques potentiels.
- Insuffisance rénale modérée ou sévère : Eviplera® n’est pas recommandé.

Coinfection VIH-VHB

Si Eviplera® est arrêté chez des patients coinfectés par le VIH et le VHB, ces patients doivent être étroitement surveillés afin de détecter tout signe d’exacerbation de l’hépatite B.

Principaux effets indésirables Souvent :
- maux de tête,
- difficulté à s’endormir,
- rêves anormaux,
- fatigue, qui disparaissent généralement de manière progressive. Plus rarement :
- vertiges,
- dépression et humeur dépressive,
- fatigue, somnolence, sensation d’ébriété, insomnies,
- éruptions cutanées, démangeaisons,
- nausées, vomissements, diarrhée

Interactions médicamenteuses

EVIPLERA®.ne doit pas être administré conjointement à d’autres médicaments contenant les mêmes principes actifs.

EVIPLERA® ne doit pas être administré en association avec les médicaments suivants car cela peut entraîner une diminution significative des concentrations plasmatiques d’Eviplera® :
- Certains anticonvulsivants,
- Certains antibiotiques utilisés pour traiter la tuberculose,
- Les inhibiteurs de la pompe à protons, utilisés pour traiter les ulcères gastriques tels que le mopral, l’inexium, ogast, lanzor,
- Certains corticoïdes,
- Le millepertuis (Hypericum perforatum).

Partager cet article Partager sur facebook