info printer
Et si je suis immunodéprimé ?
14/12/2017

Si l’infection par le VIH n’empêche pas de voyager, certaines restrictions sont à prendre en compte, et notamment en cas d’immunodépression sévère : CD4 < 200/mm3 ou < 15 % des lymphocytes totaux.

Le risque de développer une maladie existe si l’infection VIH n’est pas traitée de manière efficace et surtout en l’absence de traitement préventif des maladies opportunistes par du Bactrim.

Si la charge virale est basse ou mieux indétectable et que le traitement préventif est bien pris, il y a peu de risque.

Attention à la prévention du paludisme, qui semble plus fréquent et surtout plus grave chez les personnes vivant avec le VIH, en particulier si le taux de CD4 est bas.

Partager cet article Partager sur facebook