info printer
Coronavirus et PVVIH
2/03/2020

Début janvier, un nouveau coronavirus a été identifié en Chine. La maladie provoquée par ce coronavirus a été nommée COVID-19 par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Elle peut provoquer des difficultés respiratoires et des anomalies pulmonaires et peut dans les cas les plus sévères entraîner un décès.

Pour des informations sur le COVID-19, nous vous conseillons de téléphoner au 0 800 130 000, numéro vert ouvert 24h/24h, 7 jours sur 7. Ce dispositif permet d’obtenir des informations sur le COVID-19 et des conseils si vous avez voyagé dans une zone où circule le virus ou côtoyé des personnes qui y ont circulé.

Les PVVIH sont-elles vulnérables au Covid-19 ?

Au cours des derniers jours, de nombreuses personnes vivant avec le VIH (PVVIH) ont contacté Sida Info Service pour faire part de leur inquiétude.

Pour répondre aux questions qui reviennent le plus, Sida info Service a demandé son avis au docteur Jade Ghosn, médecin au service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Bichat-Claude Bernard à Paris.

-  Je suis séropositif avec une charge virale indétectable. Quelles sont les précautions à prendre ?

Dr J. Ghosn : Les mêmes que pour la population générale. Ne pas faire de bise, ne pas serrer les mains, se laver les mains à l’eau et au savon toutes les heures, éviter les lieux de rassemblement de masse. En cas de symptômes respiratoires avec fièvre, appeler le 15.

- Mon niveau de CD4 est inférieur à 500/mm3. Est-ce que je fais partie des personnes à risques ?

Dr J. Ghosn : Un taux de CD4 inférieur à 200 est considéré comme « à risque ».

-  J’ai été en phase sida il y a longtemps. Est-ce que je fais partie des personnes vulnérables ?

Dr J. Ghosn : Si votre charge virale actuelle est indétectable et que vos CD4 actuels sont supérieurs à 200, vous ne faites pas partie des personnes vulnérables.

-  Je suis traité avec du KALETRA. Est-ce que ça me protège du coronavirus ?

Dr J. Ghosn : On ne peut pas l’affirmer en l’état actuel des connaissances.

- Est-ce que je peux être contaminé lors de pratiques sexuelles ?

Dr J. Ghosn : À proprement parler non, mais le virus peut être présent dans la salive donc les contacts étroits et rapprochés [par l’inhalation de gouttelettes - NDLR] peuvent être à risque. Une personne peut être contagieuse un jour avant l’apparition des symptômes.

Info Plus :

En cas de symptômes, suite à un séjour dans une zone d’endémie : Zones où circule activement le virus : Chine (Chine continentale, Hong-Kong, Macao), Singapour, Corée du Sud, régions de Lombardie et de Vénétie en Italie, Iran : Appeler le 15 qui évaluera la situation et proposera une réponse médicale adaptée.

Dans ce cas, ne se rendre ni chez son médecin, ni aux urgences et limiter le contact avec ses proches pour éviter une éventuelle propagation du virus avant la prise en charge médicale.

Partager cet article Partager sur facebook