info printer
Les Inhibiteurs d’entrée
7/08/2019

Il s’agit de molécules capables de bloquer le corécepteur CCR5 présent sur les CD4. Ce corécepteur participe au processus qui permet au VIH d’entrer dans la cellule cible et d’y débuter son processus de reproduction.

Ces médicaments sont pour l’instant réservés à des personnes ayant déjà été traitées, et infectées par un virus ayant développé des résistances à plusieurs molécules, en association avec d’autres antirétroviraux.

Les souches de VIH peuvent entrer dans la cellule via le corécepteur CCR5, ou le corécepteur CXCR4 ou les deux. Le CELSENTRI ®, seul médicament de la classe commercialisé, n’est efficace que sur les souches utilisant exclusivement le corécepteur CCR5, et c’est l’un des principaux inconvénients de cette classe de médicaments (des anti-CXCR4 sont cependant à l’étude).

La détermination préalable du tropisme de la souche virale du VIH pour le corécepteur CCR5 est obligatoire.

La dose est adaptée en fonction des antirétroviraux associés.

- CELSENTRI ® (Maraviroc, MVC)

Partager cet article Partager sur facebook