VIH/SIDA/IST

hépatites

homophobie

santé sexuelle


APPELER


ÉCRIRE


CHATTER

Slam et chemsex

14/01/2018

Depuis quelques années, la pratique du chemsex et du slam s’est développée, en particulier dans la communauté homosexuelle, mais aussi dans les milieux libertins hétérosexuels.

Le chemsex c’est la prise de drogues lors de rapports sexuels. Chemsex vient des termes anglais « chemicals » (produits de synthèse utilisés comme drogue) et de « sex ». Le slam, qui signifie « calquer », consiste à s’injecter par voie intraveineuse des produits de type psychostimulant (méphédrone et dérivés). 

Attention, le slam et les plans « chems », c’est davantage de risques. Avoir une relation sexuelle alors qu’on est sous l’emprise d’une drogue est particulièrement risqué. La désinhibition favorise les rapports sexuels non protégés, la multiplicité des partenaires et les pratiques violentes. Ils peuvent entraîner des risque de contamination par le VIH, le VHC, le VHB.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article à la rubrique « Et le sexe? »

 

Partager cet article : 

RUBRIQUES