VIH/SIDA/IST

hépatites

homophobie

santé sexuelle


APPELER


ÉCRIRE


CHATTER

Je me repose davantage

03/09/2019

Faut-il se reposer davantage lorsqu’on est séropositif ?

Le VIH consomme de l’énergie car il doit produire des anticorps pour détruire le virus, renouveler les CD4 détruits, lutter contre l’inflammation. Selon l’évolution de la maladie, l’âge, la forme physique initiale, cela n’avoir aucune conséquence, ou bien occasionner une fatigue importante.

Etre à l’écoute de son corps, veiller à sa qualité de vie, c’est important. Avoir une bonne hygiène de vie ce n’est pas pour autant s’empêcher de vivre.

Se reposer quand c’est nécessaire

Respecter son sommeil, s’accorder un temps de repos lorsqu’on est fatigué constituent des règles essentielles pour favoriser le contrôle de l’infection par le VIH.

Etre fatigué, ça peut être normal. Mais si on est fatigué sans raison, séropo ou pas, cela peut devenir un problème à signaler au médecin, afin qu’il en cherche la cause et la traite dans la mesure du possible.

Beaucoup de choses peuvent perturber le sommeil : le tabac, l’alcool, les excitants en tout genre n’empêchent pas forcément de dormir, mais rendent le sommeil moins réparateur. L’exercice physique, inversement, facilite le sommeil profond.

En résumé, se reposer, c’est bien quand c’est nécessaire. Vivre séropositif, c’est avant tout vivre le plus normalement possible. Et voir éventuellement avec son équipe soignante comment rendre cela possible.

Partager cet article : 

RUBRIQUES